Taekwondo : sous les yeux du ministère du sport : Le directeur technique Philipe Bouedo nous donne la Soupe à la louche

© iconepress :Écrit par : Ab.Bouzid

La gestion de notre sport le Taekwondo en fin de cette année 2017 peut se rendre compte le choix par notre ami le président de mettre à sa main droite Mr Bouedo et a sa main gauche le filiole David Sikot, est non seulement un désastre qui nous n’apporte rien mais qui nous mène directement vers un naufrage à la Waterloo.

Mr Bouedo nous a promis depuis septembre 2015 n’importe quoi mais surtout ne jamais tenir ses promesses. Il nous a promis une médaille au jeux Olympique de RIO, au championnat du monde au world grand prix, world cadet championships, world junior championships, alors que dans les autres championnats nous étions absent, comme en para Taekwondo, World Taekwondo Beach Championships, World Taekwondo Poomsae Championships, World Taekwondo Grand Slam Champions, et tournois internationaux G1 et G2 du haut niveau.
Mr Bouedo a promis l’encadrement des entraineurs, la formation, le recyclage, mais jamais ne tenir ses promesses, il a laissé tomber de traiter les vrais problèmes, ces problèmes qui sont devenu dramatiques, on pense bien sûr au niveau qui est très bas et au truquage des compétitions : championnat et coupe, et manipulations des arbitres, on gardera dans l’histoire l’éclatement de l’affaire « la coupe du trône » que l’équipe des FAR a bénéficier par une décision déshonorable alors que tout le monde a découvert l’enjeu de cette décision qui n’ était qu’une faveur de relation de « cœur » loin de la raison.
Il faut être sacrément pervers pour véhiculer pareille intention. Mais le pire c’est d’entendre les autres le président et sa clique prétendants à : je-ne-sais-quoi.
Que peut-on dire de la collection des soit disant entraineur des équipes nationaux ? sincèrement est ce que Mr Bouedo pendant sa gestion de la direction technique en France a choisi des entraineurs non qualifiés ? sur quel critère il a désigné 10 entraineurs à leur tête David Sikot, et tous sans contra tous sans CNSS, tous sans Diplôme d’entraineur de haut niveau, et la cerise parmi eux une arbitre, que tous les activistes du réseau sociaux posent des questions sur le rôle de l’arbitrage dans un domaine technique des entraîneurs, mais tout le monde sait que cette désignation a un rapport avec une relation de « cœur » , aussi il a désigné une ancienne championne qui venait de loin après avoir fondée son domicile familiale, et un entraineur du club du président, et aussi son beau-frère (il a refusé ) , et pour camoufler l’affaire de la coupe du trône il a convoquer l’entraineur de l’équipe éliminer devant l’équipe des FAR.
Cela sont les critères pour les équipes nationales qui représente le pays, notre pays pas la France.
Je crois, mieux je suis sûr qu’aujourd’hui, que tous les match coaché par David Sikot on les a perdu , et tous les résultats ont été vers la descente aux enfer techniquement et gérance et oui gérance , si non combien d’argent a perdu la Fédération pour avoir oublié les demandes de visas, pour citer juste un exemple , le dernier voyage a Londres la fédération a payer 9,000 DH ( 900 £) pour chaque membre de la délégation (16 personnes parmi eux qui n’ont pas fait le voyage ils voulaient seulement un visas), et voilà ainsi nous nageons dans la plus pure stupidité .
Où va-t-on dans ces conditions ? Cela est d’autant plus inquiétant après 2 an avec Bouedo – David Sikot et notre ami El Hilali ? soyons direct, qu’est ce vous avez donné pour ce sport pendant ces 2 ans, est combien vous avez pris de l’argent du ministère et des clubs et des entraineurs et des arbitres, et des préfectures, et des communes, et des sponsors ? c’est l’argent du contribuable messieurs sans que vous ne cotiser et sans payer les impôts.
Vous faites erreur si vous prenez les Marocains comme des dégueulasses corrompus, mais n’oubliez pas messieurs le fait qu’il (Bouedo) est venu pour aider El Hilali et pour cacher ses déboires judiciaires qu’il a en instance en France, mais il ne savait pas qu’il se cache chez un naufragé qui aussi a des déboires judiciaires en 2008 pendant sa première élection (2002-2010).

Notre président Mr Al Hilali avait tout à gagner mais surtout avec une autre équipe de la fédération et un autre discours et un autre projet qui suit la politique de notre pays et de sa Majesté le Roi, aujourd’hui que le pays a besoin d’un vrai changement, mais El Hilali et Bouedo son incapable de conduire ce chantier.
Ce cancer ronge cette fédération : immobilisme, médiocrité, absence de courage, lâcheté et collusion de petits maîtres El Hilali et le manipulateur Bouedo.
Il faut tourner la page en choisissant l’honneur, l’ambition et le respect du Peuple sportif, à bon entendeur Mr le ministre du sport .

أيقونة بريس - iconepress
جريدة إلكترونية إعلامية